Chantons en chœur autour d’une Leffe

La Nuit des Chœurs des 29 et 30 août a illuminé et enluminé les majestueuses ruines de l’Abbaye de Villers-la-Ville de la plus belle des manières. Leffe était partenaire de ce concert-promenade féérique.

La Nuit des Chœurs permet aux amateurs de musique de déambuler dans les vestiges de l’Abbaye de Villers-la-Ville tout en allant à la rencontre de formations vocales de renommée internationale. Un concept unique en Europe ! Pour cette quinzième édition, la programmation était aussi prestigieuse qu’éclectique avec, entre autres, Yael Naim, Sister Act, ou les choristes originales de James Brown. Les six ensembles vocaux invités se produisaient en boucle et en alternance, permettant ainsi aux spectateurs de découvrir à leur rythme tout l’ensemble du programme proposé.







 

Tous les sens en éveil

Et la météo maussade de ce samedi n’a rien enlevé à la magie ambiante. Imaginez… Au détour d’un pan de muraille ou sous les voûtes séculaires d’une crypte, des voix mélodieuses s’élèvent dans la nuit. Des bougies et un étonnant jeu de lumière éclairent le paysage, lui donnant une ambiance intimiste... quasi mystique. Un délice tant pour les oreilles que pour les yeux. Et afin que le plaisir atteigne également les papilles, plusieurs stands Leffe étaient éparpillés dans ce décor enchanteur, donnant l’occasion aux promeneurs-mélomanes de se délecter d’une bière onctueuse.

Un grand cru musical

Yael Naim, auteure-compositrice révélée par la comédie musicale « Les Dix Commandements », a fait frissonner le public de sa voix cristalline. L’interprète de « New Soul » était accompagnée de ses choristes, les « 3somesisters ». Pour un résultat de toute beauté.

Un peu plus loin, un énergique « Tiens, voilà du boudin ! » se fait entendre. C’est le chant du Chœur de la Légion étrangère, un groupe prestigieux de légionnaires venu partager des œuvres légendaires telles que « La Marseillaise » ou « Mon légionnaire » d’Edit Piaf. L’occasion de commémorer le centenaire 14-18 au diapason !

 

Pour réchauffer tout le petit monde présent, rien de tel que les chœurs de Sister Act ! Après un succès gigantesque et plus de 200 représentations au théâtre Mogador de Paris, la comédie musicale a illuminé l’Abbaye avec des chorégraphies swingantes et des voix tonitruantes. Les artistes se sont trouvés en parfaite communion avec un public enthousiasmé. « Pour des soeurs, c’est magnifique de se produire ici. Cela pourrait ressembler à ce que sera notre Abbaye de Notre-Dame des Anges dans 200 ans », nous confie sœur Marie-Patrick en riant.

Dans un tout autre style, le Chœur de Saint-Pétersbourg, composé de 16 virtuoses masculins et mené par la grand Vadim Afanasiev, a interprété des œuvres de compositeurs russes. Un spectacle poignant qui a maintenu le public dans un silence quasi religieux. À quelques mètres de là, et en quelques secondes seulement, nous franchissons l’Atlantique avec les Choristes Originales du parrain de la soul : James Brown. Impossible de ne pas se laisser tenter par quelques pas de danse sur le tube « I feel good ».
 

 

 

Mais notre coup de cœur de cette édition revient à The London Quartet. Décalé, drôle et surprenant, ce quatuor londonien a interprété en toute excentricité des hits made in England tels que « Penny Lane » des Beatles. « Si vous voulez chanter avec nous… non merci ! »… Un humour so british qui a provoqué l’hilarité.

 

La soirée s’est finalement terminée en apothéose avec un grand final auquel ont pris part tous les artistes. Un pétillant feu d’artifice a couronné le tout, laissant le public les pieds dans la gadoue, mais la tête dans les étoiles.

 

Découvrez sur le même thème

Voir tous les articles sur le même thème