La haute gastronomie dans une ambiance bistrot...

… ou quand les chefs étoilés passent derrière le comptoir.

Des plats généreux et des produits du marché, des clients qui mangent à la « bonne franquette ». C’est aujourd’hui le décor que plantent les chefs étoilés dans leur bistrot gastronomique. Leur spécialité? La haute gastronomie pour tous.

Un seul cri de guerre pour rallier tous ces partisans de l’authentique : bis-tro-no-mie ! Contraction de «bistrot» et de «gastronomie», le terme «bistronomie» évoque la démocratisation de la grande cuisine et le souhait de grands chefs de restaurants gastronomiques d’offrir une cuisine de haut vol, généreuse, simple et néanmoins accessible. S ‘y sont ralliés tout naturellement  les inconditionnels de l’authentique, les amoureux des bons petits plats de qualité qui mijotent en cuisine.
 
Aujourd’hui encore, le bistrot reste le lieu emblématique de la convivialité. On discute avec ses voisins, on se pousse pour installer un couvert sur un coin de table. Ca, c’est pour l’ambiance. Et dans l’assiette ? Des plats simples et généreux à base de produits sélectionnés par le chef : du marché et de saison, du terroir et de petits producteurs locaux, des mets plus raffinés aussi. L’équilibre et l’accord parfaits entre bistrot et gastronomie.
 
 
 
Mais pourquoi un tel besoin de retour à l’authenticité ? La période de crise, sans doute et les scandales alimentaires récurrents encouragent les consommateurs à revenir aux vraies valeurs culinaires, héritées de leurs mères et grands-mères, rassurante et réconfortantes.
 

Chefs et artisans mettent le couvert

La démocratisation de la haute gastronomie passe aussi par le décorum. Quand le chef sort de son restaurant étoilé, il troque sa toque contre un torchon noué autour de la taille, serre les mains en salle et fait la bise aux habitués.
Le comptoir en zinc porte l’ardoise où s’affiche le menu, de petites tables sont collées les unes aux autres, les clients mangent au coude à coude. 
Un cadre, une carte et une ambiance qui mettent aussi en avant des artisans de talent. Certains poussent le concept à son paroxysme en ne faisant appel qu’à des producteurs de leur région. Ainsi David Martin, chef aux commandes des restaurants Bozar Brasserie et La Paix aime composer avec des produits du terroir et s’ils ont une histoire, c’est encore mieux !
Par ce mouvement gourmand qu’est la bistronomie, les plus grands chefs continuent d’étonner et de titiller notre palais grâce à une cuisine faite avec le cœur.

 

Découvrez sur le même thème

Voir tous les articles sur le même thème