Comme un parfum de Leffe

Lorsque l’on déguste une Leffe, le palais n’est pas seul à intervenir. L’odorat joue aussi un rôle de premier plan pour découvrir l’entendue de ses arômes. Vivez cette véritable expérience olfactive en suivant ces quelques étapes…

Première étape primordiale : choisissez un verre calice préservant les arômes. Humez ensuite la bière pour vous imprégner de ce qu’on appelle son « bouquet ». Certains arômes subtils sont concentrés dans la mousse : prenez le temps de les découvrir avant qu’elle ne retombe. Commencez par une bière Leffe légère, comme la Leffe Blonde, puis respirez ensuite les différents autres parfums de Leffe. Au moment de la dégustation, limitez-vous toujours à une gorgée de chaque variété.

Après cette étape, remuez votre verre sans toutefois le secouer, car la mousse crémeuse risquerait de retomber. En agitant légèrement votre verre, les bulles sont ainsi libérées et le parfum ressort de plus belle. C’est à ce moment que vous pourrez véritablement déceler les multiples arômes concentrés dans une Leffe.




 

Place à l’analyse…

Commencez par l’impression générale : l’arôme est-il puissant, sucré (arôme de malt), piquant (arôme de houblon)? Le malt est le parfum qui revient le plus fréquemment parmi les bières mais tâchez d’en découvrir davantage.
L’objectif est de déterminer à quelle famille de Leffe appartient ce breuvage.

Par exemple, on reconnaîtra la Leffe Brune à son puissant côté malté et ses arômes caramélisés, la Leffe 9° ou Triple à leurs notes de houblon et d’agrumes et la Leffe Ruby, à son parfum de fruits rouges. Quant à la Leffe Blonde, elle surprendra l’odorat par son fort côté malté et ses effluves de pomme et de girofle.

Pour aller plus loin dans cette expérience, apprenez à déceler les arômes dominants et seconds: les premiers, également appelés « 1er nez », prennent le pas sur les seconds.

Découvrez sur le même thème

Voir tous les articles sur le même thème